La Fédération Nationale des Transports Routiers Alsace, une offre de services adaptée aux besoins des transporteurs de la région

L’URTA est la voix des transporteurs, qu’ils soient de la branche marchandises (FNTR) ou voyageurs (FNTV). Associative, la Fédération Nationale des Transports Routiers Alsace (FNTR) défend au quotidien les intérêts de ses adhérents; société de services, elle propose tout un panel de prestations individuelles aux transporteurs.

Elle est la première organisation professionnelle des transports routiers. En Alsace, l’URTA, ce sont 300 adhérents marchandises et 35, côté voyageurs. Historiquement, la FNTR Alsace vendait des documents de transports. Son offre de service s’est étoffée au fil des années, à commencer par le développement d’un service paye. C’était il y a 22 ans. « Il n’en n’existe que quatre en France, souligne Martine Bensa, sa Secrétaire Générale. C’est un service que nous réalisons également pour d’autres régions de France. Nous avons l’expertise, du texte à la pratique. 80% des entreprises de transports ont moins de 20 salariés. Leur exploitation administrative est compliquée. »

Un accompagnement complet
Proche de son territoire et de ses entreprises, la FNTR Alsace adapte ses services et ses accompagnements en fonction de la législation. En 1999, un texte de loi impose un conseiller à la sécurité pour les transporteurs de matières dangereuses. « L’effectif de nos entreprises ne leur donne pas la possibilité de disposer de personnes dédiées. Pour permettre aux plus petits de réaliser ce transport, nous avons mis en place trois conseillers sécurité. Nous avons également formé des intervenants en prévention des risques professionnels. » La FNTR Alsace accompagne également sur les certifications Qualimat et ISO.

« Des gens passionnants et passionnés »
Secrétaire Générale, Martine Bensa est entrée dans la Fédération pour du renseignement social, de la comptabilité aussi. Mais le métier de transporteur l’imprègne, leurs problématique la touche. Elle passe par tous les postes. Le service trans-paie, c’est elle. « Ils m’ont convaincue. Ce sont des gens passionnants et passionnés. » À la tête de cette Fédération, Michel Chalot, l’un de ces passionnés.

Taxe poids lourds et ZFE… Deux dossiers brûlants
La FNTR Alsace défend les dossiers brulants et se bat depuis 2005 contre la taxe poids lourd. « Nos entreprises n’ont pas les marges nécessaires pour supporter une telle taxe qui aurait un impact énorme niveau coût. Nous prévoyons 5 à 10% d’augmentation sur les prix, qui seront répercutés sur le consommateur final », souligne Martine Bensa. L’autre dossier est celui de la ZFE (zone à faible émission) et son calendrier jugé trop ambitieux. « Le diesel reste aujourd’hui le plus adapté. L’électrique ne fournit pas assez d’autonomie, le maillage en gaz est trop faible. Le plus gros problème de cette ZFE est qu’elle englobe le port autonome de Strasbourg, le port au pétrole ainsi qu’un nombre important d’industries. Nous demandons une desserte Nord et Sud exemptée de ZFE. On nous parle aujourd’hui de 2028. Or, lorsqu’une entreprise renouvelle son parc automobile, c’est au moins pour 10 ans… » Chaque mois, la FNTR Alsace sort son ‘’Mémo’’. Un feuillet d’information à destination de ses adhérents.

Emilie Jafrate

FNTR Alsace
Maison du Transport
13, rue Ettore Bugatti 672011 Eckbolsheim

Autoport Sud Alsace
1, Avenue Général de Gaulle – 68390 Sausheim
03 88 28 12 12


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Actualités Le Journal