La CCI Alsace Eurométropole, l’interlocuteur privilégié des territoires

Les territoires représentent le lieu de croisement des collectivités, des entreprises et de l’ensemble des acteurs du développement économique… Dans ce contexte, la CCI Alsace Eurométropole joue un rôle de trait d’union entre ces différentes composantes qui ne parlent pas toujours le même « langage ». Au fil des années et en fonction des problématiques, la CCI Alsace Eurométropole a développé certaines prestations à destination des collectivités locales.

Le travail mené par la CCI Alsace Eurométropole auprès des territoires est historique. « Nos actions sont à la croisée des enjeux d’économie de proximité, verte et digitale, souligne Olivier Schmitt, Directeur Attractivité et Développement des Territoires. Notre objectif est de favoriser la croissance des entreprises par le biais du développement des territoires (et réciproquement). Mieux les collectivités comprendront les problématiques de leurs entreprises, mieux elles adapteront leurs stratégies et favoriseront leur croissance. Ces deux mondes sont de plus en plus imbriqués. » Et la CCI Alsace Eurométropole joue ainsi un rôle d’intermédiaire. Tiers de confiance envers les entreprises par sa connaissance fine de ce monde et de ses problématiques, la CCI représente également un partenaire privilégié des collectivités par sa connaissance des enjeux d’intérêt général. « Un territoire qui réussit, c’est un territoire sur lequel les collectivités et les entreprises travaillent étroitement ensemble, avec l’appui de la CCI. »

Une offre globale à 360°
La CCI Alsace Eurométropole a ainsi développé une offre globale à 360° intitulée « Je trouve de nouveaux leviers de développement pour mon territoire ». Une offre répartie en trois axes : « Portez de nouvelles ambitions pour votre territoire », « Devenez un moteur de la vie économique » et « Mobilisez les moyens d’action efficaces ». Le premier concerne les thématiques classiques de l’élu local dans lequel la CCI apporte ses connaissances concernant les questions liées au développement économique et les besoins des entreprises : diagnostics territoriaux, démarche d’attractivité, stratégie d’aménagement durable (foncier et mobilités notamment). Le deuxième axe a pour vocation de donner davantage accès aux entreprises pour les élus locaux, en soutenant les actions d’appui aux établissements industriels, commerciaux ou de service. Le troisième, enfin, doit permettre aux collectivités d’optimiser leur fonctionnement par des partenariats, des expertises ponctuelles, des formations de collaborateurs ou la mise à disposition d’outils.

Sur le terrain…
Exemple de ce travail en commun… La démarche « Mulhouse Alsace Attractiv’» initiée par m2A et la CCI Alsace Eurométropole avec le soutien de nombreux acteurs locaux. « C’est un véritable travail de fond qui a permis d’identifier une dizaine d’actions phares prioritaires pour le renforcement de l’attractivité du territoire, dont la première répond au besoin d’accompagnement des entreprises dans leur recrutement. La CCI a ainsi créé une « Cellule Accueil Nouveaux Salariés » pour faciliter leur installation et intégration sur le territoire. Nous les accompagnons ainsi dans leur recherche de logement, nous pouvons aider le conjoint dans sa recherche d’emploi ou de formation. Lorsque ce sont des familles, il y a aussi la question de scolarisation ou de garde d’enfants à résoudre. » Parallèlement, la CCI a souhaité aller plus loin, en développant un pack découverte d’une journée ou deux financé par l’entreprise pour faire découvrir la région et effacer les idées reçues d’une recrue qui hésiterait à s’installer. « La plus belle preuve de réussite de cette action, c’est quand les gens découvrent le potentiel du territoire. » Un modèle qui pourrait se transposer ailleurs, notamment sur d’autres secteurs du Sud Alsace.

Les enjeux de demain
En ligne de mire notamment, les questions de mobilité. L’Eurométropole de Strasbourg est en train de mettre en place une « Zone à Faibles Emissions » (ZFE) afin de réduire les émissions par les transports de particules néfastes à la santé des habitants. Du fait de cette nouvelle réglementation, « les entreprises vont devoir changer leurs flottes de véhicules, ce qui va être lourd financièrement et souvent complexe, lorsque les solutions techniques n’existent pas encore. Face à ces nouveaux enjeux, nous avons un rôle à jouer vis-à-vis des collectivités mais aussi des entreprises. Nous devons les accompagner dans cette mise en place des nouvelles règlementations, tout en prenant en considération aussi la réalité des entreprises. » Au 1er janvier 2025, m2A devra elle aussi disposer d’une ZFE. « Et nous sommes présents pour que cela soit le moins pénalisant possible pour les entreprises. » Parallèlement, l’autre enjeu des années à venir est celui de la baisse drastique de la consommation foncière, avec la nouvelle norme de « Zéro Artificialisation Nette ». « Cela va poser d’énormes problèmes au monde économique et aux collectivités : comment répondre aux besoins de foncier et d’immobilier des entreprises pour se développer ou s’implanter dans une situation de pénurie d’offres? D’autant lorsque la requalification des friches, qui est préconisée, n’est pas toujours adaptée aux besoins ou vient alourdir l’investissement pour l’entreprise… » La CCI Alsace Eurométropole a plus que jamais un rôle à jouer dans la sensibilisation et l’accompagnement des entreprises et des territoires pour la prise en compte de tous ces enjeux de Développement Durable, de la parcelle à l’échelle de l’intercommunalité en passant par celle des zones d’activités économiques.

Emilie Jafrate


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste