La Boutique de Scarly, le choix du cœur de Céline Ignaczak, handipreneuse

L’histoire débute sur les réseaux sociaux. Née sans doigts à la main gauche, victime de harcèlement scolaire, Céline Ignaczak – alias Scarly -décide de sortir du silence et de partager ses problématiques mais surtout son engagement pour l’acceptation du handicap et la mouvance body positive à partir de 2019. Portée par sa communauté de plus de 350 000 abonnés, elle lance sa propre entreprise. La Boutique de Scarly est le fruit d’un long cheminement. Céline créée aujourd’hui des bougies fait main, éthiques et responsables.

Pendant de nombreuses années, son handicap était impossible à assumer. Pour le cacher, Céline Ignaczak devait investir 10 000 euros dans une prothèse esthétique, à renouveler tous les trois ans. Un lourd investissement dans lequel passait toutes ses économies. « Un jour, une abonnée m’a proposé de vendre des masques pour financer ma prothèse. » La jeune femme se trouve alors embarquée dans une première aventure entrepreneuriale, qu’elle finit par honorer seule, à raison de 500 masques par semaine. Sa maman, Muriel et sa meilleure amie, Marion l’épaulent. C’est ainsi que naît La Boutique de Scarly.

De la cuisine à la bougie

Avec la nouvelle législation, la demande de masques s’est brusquement arrêtée. Ayant toujours ce besoin de créer, elle se lance du jour au lendemain dans la création de bougie. «J’en ai parlé sur mes réseaux, je me suis renseignée sur la règlementation et j’ai fait ma première commande de matières premières chez Terre de Bougies, un producteur alsacien installé à Volgelsheim. » Tout s’accélère. La jeune femme envoie 200 à 300 bougies par semaine. « Je sortais mes stocks le mercredi, le dimanche, je n’avais plus rien. » Victime d’une hernie discale, obligée d’être alitée, Céline continuait à communiquer sur les réseaux. Sa maman et sa meilleure amie passaient après leurs journées respectives pour continuer à gérer les commandes. « Très vite, il n’était plus possible pour moi de garder mes deux boulots. J’étais vendeuse/conceptrice en CDI dans le domaine de la cuisine. C’était un boulot que j’adorais mais j’ai fait le choix du cœur et la Boutique de Scarly, c’est mon bébé. »

Bougies bios, vegans, faits main et avec des produits naturels

Particularité des bougies signées Scarly : elles sont bio, vegan, fait main et réalisées uniquement avec des produits naturels. « La cire est composée de soja et la mèche est en coton. Toutes les fragrances sont conçues par des maîtres parfumeurs de Grasse, capitale mondiale du parfum. Il n’y a donc aucun substance toxique ni cancérigène dans nos bougies. » Les gourmands ne pourront pas résister à sa boite fumée chocolat/noisette, les voyageurs se laisseront tenter par la boîte fumée au Monoï, histoire de sentir la chaleur des îles même en hiver. Enfin, ceux qui aiment sortir des sentiers battus craqueront pour la bougie ‘’Woodstock’’. Des inspirations qui lui arrivent les nuits d’insomnie. Céline n’en n’oublie pas son combat. Elle a ainsi osé créer une bougie qui reproduit sa main handicapée, apporté sa pierre à
l’édifice d’Octobre rose avec une édition spéciale ou encore une création destinée à un duo marseillais engagé sur le 4L Trophy dont une partie des ventes leur était reversée. Céline n’hésite pas non plus à aborder le sujet du harcèlement dans les écoles mulhousiennes.

200 bougies expédiées par semaine

La Boutique de Scarly écoule près de 200 produits minimum par semaine. Céline a pu embaucher sa meilleure amie, Marion, et son réseau de partenaires s’est même élargi. « Au départ, nous chargions nos voitures deux fois par jour pour déposer les colis à envoyer à La Poste. Aujourd’hui, ils viennent directement les chercher chez nous », sourit Céline. Des produits artisanaux distribués par des salons d’esthétiques mais aussi adoptés par les entreprises pour des cadeaux de fin d’année. 80% de sa clientèle est féminine, pour une moyenne d’âge située entre 30 et 40 ans. « Les gens attendent nos bougies, suivent les nouveautés, commandent tout de suite, de peur qu’il n’y en n’ait pas assez… Tout l’amour qu’on a injecté dans cette aventure porte ses fruits. Nous nous remettons beaucoup en question, nous écoutons nos clients, aussi, via les réseaux sociaux et je pense que c’est ce qui fait notre force. »

Handipreneuse et fière de l’être

La Boutique de Scarly s’agrandit. Présente depuis ses débuts, sa maman a décidé de quitter son emploi pour mettre ses compétences de gestionnaire de stock au profit de l’entreprise familiale. Tout ce petit monde vient d’emménager au 10, rue de l’Ours à Mulhouse. Un moyen d’ouvrir les portes d’un showroom sur rendez-vous. Céline et Marion envisagent même de proposer, d’ici quelques temps, des ateliers de création de bougies, pour partager leur métier devenu véritable passion. Aujourd’hui chef d’entreprise, influenceuse – malgré elle – a même abandonné sa prothèse. Le handicap, elle ne le cache plus et se montre fière du chemin parcouru.

Emilie Jafrate


Informations sur l'auteur :

picto_periscope

Le Périscope

Catégories associées :

Actualités Artisanat Le Journal