Jean-Charles Eberle, vingt années au service de la Serrurerie Métallerie Eberle

Employé au cœur d’une métallerie pendant dix ans, Jean-Charles Eberle décide de passer de l’autre côté en se lançant à son compte. Le 1er mai 2021, son entreprise a soufflé sa dixième bougie.

Il l’a toujours clamé haut et fort… Un jour, le patron, ce sera lui ! Et ce jour là, a fini par arriver. Fort de dix années d’expérience, du statut d’apprenti à celui de responsable d’atelier, Jean-Charles Eberle décide de passer de l’autre côté de la barrière. Une formation en dessin plus tard, et il créé sa propre entreprise, Serrurerie Métallerie Eberle, qu’il officialise le 1er mai 2011.

Une équipe de quatre personnes

S’il démarre seul, Jean-Charles Eberle embauche son premier salarié au bout d’un an à peine. « Jamais je n’imaginais embaucher du monde, se souvient-il. Je pensais ne vivre que de petits travaux. » Ils sont aujourd’hui quatre à œuvrer à ses côtés avec, chacun, un rôle précis à jouer au cœur de l’entreprise. Jean-Charles Eberle assure la vente du projet, le suivi de chantier et tout ce qui est lié à l’administratif, son chef d’atelier est à plein temps au sein de l’entreprise et ses poseurs naviguent de chantier en chantier. Un effectif doublé dix mois dans l’année par l’apport d’intérimaires.

Collectivités, syndicats de copropriété, sous-traitance et particuliers

Tout est allé très vite pour la métallerie de Jean-Charles Eberle. Aujourd’hui à l’équilibre, son chiffre d’affaires a connu une augmentation de plus de 80% sur les cinq premières années. D’abord installé dans le Sundgau, le chef d’entreprise fait l’acquisition d’un atelier de 350m2 à Pfastatt, dès 2014. « Mais nous ne cherchons pas à nous développer davantage, je veux que l’on reste tel que l’on est. » Une entreprise à taille humaine qui permet à Jean-Charles Eberle de se montrer proche de chacun de ses clients. « Peu importe le projet, nous savons de quoi nous parlons, du dessin à la livraison », souligne-t-il. Présent sur l’ensemble du Haut-Rhin, la Métallerie Serrurerie Eberle réalise 80% de son chiffre d’affaires auprès des collectivités et des syndicats de copropriété. Le reste est consacré au particulier.

De roue de secours à partenaire privilégié

« Nous étions beaucoup appelés en tant que roue de secours, au départ, parce qu’un serrurier avait fait faux bond au client. Et puis, nous sommes parvenus à nous imposer peu à peu comme partenaire principal. » Une réputation bâtie sur la satisfaction de ses clients. « Ma plus grande fierté est de solutionner un problème, sourit le chef d’entreprise. Sur les petits chantiers, rien de tel que le sourire du client ou ces mails que nous font certains particuliers pour nous dire qu’ils sont contents du résultat. De toute manière, c’est simple, lorsque tu fais du bon boulot, cela se répercute ensuite par le bouche à oreille. »

Spécialiste du balcon suspendu depuis 2015

Le garde-corps reste la spécialité de la maison. « Nous sommes capables d’en produire en grande quantité, en très peu de temps », précise Jean-Charles Eberle. Son autre spécificité reste le balcon suspendu. Les premiers ont été réalisés en 2015, Métallerie Serrurerie Eberle ne cesse d’en produire depuis. « Nous savons calculer les rapports de charge. Réaliser ce type d’ouvrage est un risque que nous prenons, aussi. Ce n’est pas rien de suspendre un balcon à neuf étages. » Des balcons visibles sur Mulhouse, depuis le quai de l’Alma. Au rang des chantiers références, la rénovation d’une copropriété rue Fénelon dans le quartier Bel Air à Mulhouse. « Elle avait un aspect vieillot. Nos garde-corps et nos pare-vues ont permis de leur donner un aspect résidentiel. » L’arche installée sur le rond-point de Morschwiller-le-Bas est également une réalisation maison. « L’architecte nous a apporté le dessin et nous, nous lui avons trouvé la résistance adéquate et la conception à mener pour sa mise en œuvre. »

L’atout confiance pour faire face à la concurrence

Si le métier devient de plus en plus concurrentiel, Jean-Charles Eberle peut compter sur la confiance qu’il a su instaurer avec ses clients. Il ne souhaite pas étoffer son équipe, mais le chef d’entreprise pense tout de même à l’avenir en formant des apprentis. « Il faut savoir s’entourer de personnes autonomes ! »

Emilie Jafrate

Eberle SAS
17, rue des Anges, Pfastatt
03 89 31 80 05
metallerie-eberle.com


Informations sur l'auteur :

picto_periscope

Le Périscope

Catégories associées :

Actualités Bâtiment Le Journal