T-Méca Pfastatt, la nouvelle aventure entreuprenariale de Déborah et Jérôme Martinez

Après avoir créé Mermo Industrie – spécialiste du dépannage industriel – en 2018, Déborah et Jérôme Martinez ont repris T-Méca – fabricant de pièces industrielles en série – le 1er mars dernier, suite à la disparition brutale de son gérant de la Covid-19. Un nouveau projet et de nombreux challenges à relever pour le couple.

C’est une entreprise malade que les Martinez viennent de racheter. Une entreprise qui a perdu son homme clé et subit, de facto, des ralentissements. Ses quatre salariés ont fait le dos rond, pendant une année entière, en attendant un repreneur. « Corentin, le plus jeune, gérait la boîte mail, Thierry le chef d’atelier prenait les coups de téléphone en plus de la gestion de l’atelier… Ils ont fonctionné pendant une année complète en totale autonomie. Ils se sont démenés pour tenir bon et c’est remarquable », souligne Déborah Martinez. Reconnu pour la qualité de ses pièces industrielles, T-Méca n’en n’a pas moins souffert dans sa relation avec la clientèle. « Notre premier challenge est de regagner la confiance de certains clients mais aussi d’apporter un coup de modernité à l’organisation de la société. Il nous faut redistribuer la charge de travail. Nous avons actuellement un stagiaire qui nous aide beaucoup et à très court terme, nous envisageons de prendre un apprenti. » Une modernisation qui passe également par une nouvelle identité visuelle avec la mise en valeur du “M”. Le “M” de Mermo Industrie, T-Méca, mais aussi Martinez.


« Il nous était impensable de laisser mourir cette entreprise »
Le couple a rencontré les salariés de T-Méca bien avant d’engager les négociations. « Il nous était impensable de laisser mourir cette entreprise fondée en 1986 et ses quatre emplois ! Nous savions que la base était là avec un vrai savoir-faire. Deux des quatre collaborateurs évoluent au cœur de la société depuis sa création. » Une entreprise qui dispose également de 700 m2 d’atelier et d’un agrandissement en cours ainsi que d’un parc machine complet composé de cinq tours à commandes numériques, trois centres d’usinages et un parc machine traditionnel. Cette reprise répond également à la problématique de place que rencontrait Mermo Industrie, du côté de Mulhouse. « Nous cherchions à nous agrandir. Nous nous laissons 12 à 18 mois pour redémarrer et stabiliser T-Méca avant de regrouper nos deux sociétés à Pfastatt. Avec Jérémie, notre collaborateur à Mulhouse, nos effectifs atteindront les sept personnes. »


T-Méca et Mermo Industrie, deux activités connexes
« Nous n’avons aucun client en commun », glisse Jérôme Martinez. Mermo Industrie dépanne et répare les pièces à destination des industries sur le Haut-Rhin. Usineur de métier depuis ses 16 ans, Jérôme Martinez utilise l’usinage pour dépanner et répondre aux problèmes rencontrés par ses clients. T-Méca envoie les pièces réalisées en série dans ses ateliers sur tout le territoire français ainsi qu’en Suisse et en Allemagne. Les deux gérants souhaitent une transition en douceur. « Nous avons à cœur d’impliquer nos collaborateurs de la même manière que nous impliquons nos fournisseurs et nos clients, pour que tout le monde s’y retrouve sans contrariété. Tous sont très en demande. Ils nous ont proposé de venir un samedi pour tout ranger, lorsque nous avons commencé à nous installer. Nous les sentons complètement derrière nous. » Cette aventure, Déborah l’a elle aussi intégrée à 100% depuis le 1er mars. « Un plongeon total », après 17 ans passés dans le milieu bancaire en tant que responsable commerciale et 20 années à épauler son mari dans le milieu de l’industrie.


Emilie Jafrate


T-Méca
15 rue de l’Ecluse, Pfastatt
06 36 48 40 78 – 03 89 51 19 76
contact@tmeca.fr
tmeca.fr


Mermo Industrie
19-21 rue Anna Schoen, Mulhouse
06 36 48 40 78
mermo.industrie@gmail.com
mermo-industrie.com


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Industrie Le Journal