Icare : réinsertion socioprofessionnelle grâce au maraîchage bio

Icare est une association dont l’objectif est d’aider des personnes momentanément exclues du monde du travail à se réinsérer dans la vie professionnelle et à retisser du lien social. Cela passe par des chantiers de réinsertion dans le maraîchage bio.

Lucile Zwingelstein

Quatorze hectares de chantiers
Fondée en 1995, l’association est gérée par un conseil d’administration de dix bénévoles actifs. Elle possède deux chantiers de réinsertion. Le premier, Les Jardins d’Icare, a été aménagé en Sentheim en 1997. Il s’étend sur six hectares. « Les terrains sont mis à disposition par la communauté de communes et les villes de Sentheim et de Lauw », explique Lucile Zwingelstein, chargée de projets. Un second chantier, Les Jardins du Trèfle Rouge, a vu le jour en 2011 à Ungersheim, sur une superficie de huit hectares. On cultive sur ces deux chantiers des légumes certifiés biologiques, respectueux de l’Homme et de son environnement.

Les deux chantiers comptent au total vingt tunnels

80 maraîchers en réinsertion chaque année
Actuellement, 50 maraîchers travaillent sur ces chantiers de réinsertion, épaulés par treize permanents, salariés de l’association. « Sur une année, 80 personnes en réinsertion passent par nos chantiers ». Les maraîchers sont par exemple des chômeurs de longue durée, des bénéficiaires du RSA ou des femmes au foyer avec enfants. Tous ont eu un agrément délivré par Pôle Emploi. « Ils peuvent être aussi dirigés vers nous via des travailleurs sociaux ». Les maraîchers, payés au SMIC, signent des contrats de six mois, renouvelables sur deux ans maximum. « Les profils sont très variés : hommes, femmes, jeunes et moins jeunes, et avec diverses origines, afin de favoriser l’intégration dans le monde du travail ».

Une soixantaine de variétés de légumes est proposée sur l’année

Travailler et se former
Intégrer les chantiers d’Icare ne requiert aucune compétence en maraîchage. « Nous formons les personnes sur le tas ». Avec un contrat de 24 heures par semaine, les salariés en réinsertion ont le temps de suivre des formations professionnelles en interne ou en externe. « Ils bénéficient d’un accompagnement social au sein de l’association ». Soixante tonnes de légumes sont récoltées chaque année, distribués sous forme de paniers dans trente points de distribution répartis dans tout le Sud-Alsace. « En plus du maraîchage, nos salariés en insertion se forment à différents métiers : préparation des commandes, livraison, service au client, etc. ».

Des paniers pour les consom’acteurs
Le quart du budget de l’association provient de la vente de légumes. En plus des paniers, une vente de plants de légumes est organisée chaque mois de mai. « Pour le reste, nous avons essentiellement des aides de la Direccte ». Les dons viennent en complément. « Nous comptons 500 adhérents consom’acteurs. Pour être financièrement sereins, il faudrait atteindre les 600 ».

Icare est présente tous les jeudis sur le marché de Sentheim, les mercredis matin sur celui de Masevaux et les vendredis soir sur celui de Feldkirch.

Magali Santulli

Association Icare
Rue des Daims à Sentheim
03 89 66 19 99
paniers-icare.eklablog.com


Informations sur l'auteur :

Magali Santulli

Articles qui devraient vous intéresser

Le Parc du Petit Prince ré-ouvre ses portes le 3 avril Lancé en juillet 2014, le Parc du Petit Prince, situé à Ungersheim près de l’Écomusée, ré-ouvre ses portes le 3 avril pour la saison 2015.  Avec 90 00...
Automobiles Dangel: un nouvel actionnaire et un nouveau directeur général L'entreprise Automobiles Dangel de Sentheim, experte en systèmes 4 roues motrices, change d'actionnaire et de directeur général. La famille Dangel...
Dangel, un nouveau souffle Le constructeur automobile d’utilitaires 4x4 de Sentheim est en croissance après une période difficile et une procédure de sauvegarde, qui l’a aidée à...
Parc du Petit Prince : une aventure pour retomber en enfance Fidèle reflet de la célèbre œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry, le Parc du Petit Prince à Ungersheim est une véritable invitation au rêve, à la poésie e...