Galerie Concorde, l’histoire de la famille Keiflin depuis 1974

Avec un papa artiste peintre, David Keiflin baigne dans l’art depuis son plus jeune âge. Il accepte les clés de la galerie paternelle à partir de 1990. Une galerie qui propose de découvrir des artistes qui s’écrivent dans les tendances du moment, mais aussi de l’encadrement et de la restauration d’œuvres d’art.

David Keiflin a toujours été au contact de l’art. Artiste peintre et amateur d’art, c’est son père, Roger Keiflin, qui ouvre d’ailleurs les portes de la Galerie Concorde en 1974. Seize ans plus tard, il choisit de s’installer dans le Var pour continuer d’alimenter son inspiration artistique. Roger Keiflin confie alors les clés de la galerie à son fils. Nous sommes en 1990.

Passeur de relais

Le regard de David Keiflin est entraîné et surtout, averti. Chacun des artistes qu’il représente n’a presque aucun secret pour lui. « Lorsque vous rentrez chez nous, vous ne choisissez pas un produit par hasard pour qu’on vous l’emmène en caisse, souligne le galeriste. Nous sommes là pour mettre l’artiste en avant. J’aime leur détailler les œuvres, expliquer qui est l’artiste, ce qu’il fait, son évolution… Je suis là pour ouvrir le regard. Chaque peinture a une âme et parle, que ce soit par sa couleur, son style aussi bien que sa forme. Je suis là pour passer le relai. »

Des artistes et des clients fidèles

Une approche qui lui a permis de se construire une clientèle fidèle, laquelle s’est étoffée au fil du temps par le bouche à oreille. David Keiflin a su gagner leur confiance. « Ils viennent d’ailleurs me voir moi. Je suis l’interlocuteur avec lequel ils souhaitent échanger. » Avec la pandémie, les gens se sont fait plaisir autrement qu’en partant en vacances. Certains n’ont pas hésité à investir dans l’art. « Je n’ai jamais aussi bien bossé, souligne David Keiflin. De leur coté, les artistes ont mis cette période à profit pour travailler d’arrachepied. » La Galerie Concorde bénéficie d’une clientèle très frontalière. Elle touche des clients de Zürich à Lörrach en passant par Freiburg. « Je touche les 40 ans et plus. Les plus jeunes qui poussent ma porte ont été sensibilisés par leurs parents. »

Un style généraliste et moderne

lls sont une quinzaine, au total, à être exposés au cœur de la Galerie Concorde, la plus ancienne de la place. Et certains depuis ses débuts. Une confiance qui lui permet de fonctionner en dépôt vente. « Le travail d’un artiste doit en revanche évoluer. Un client peut ainsi acheter deux œuvres du même artiste à deux périodes différentes de sa vie sans pour autant qu’elles se ressemblent.» La Galerie Concorde propose un style généraliste, moderne sans tomber dans l’excès mais surtout, au goût du jour avec le souci de complémentarité entre les œuvres présentées. « Les goûts ont évolué en 30 ans et ils se sont modernisés. »

Encadrement et restauration d’œuvres d’art

David Keiflin propose également de l’encadrement. Un service dans lequel il se démarque par l’originalité de ses montages. Sa passion pour les belles œuvres l’ont également tout naturellement poussé à proposer de la restauration. Si au départ, 70% de son activité était consacrée à l’encadrement et 30% à la vente, les forces se sont aujourd’hui équilibrées.

Emilie Jafrate

Galerie Condorde
1, Place de la Concorde, Mulhouse
03 89 45 64 54
galerieconcorde.fr
Galerie Concorde


Informations sur l'auteur :

picto_periscope

Le Périscope

Catégories associées :

Actualités Le Dossier du Mois Le Journal