Fun’Ethic, la cosmétique responsable, bio et 100% made in Alsace

En rupture avec le modèle actuel de l’entreprise, Martine et Olaf décident de se lancer dans l’aventure Fun’Ethic. En 2012, ils créent leur propre marque de cosmétique naturelle. Une marque qui se refait une beauté pour ses huit ans d’existence.

Une entreprise en corrélation avec leurs valeurs : familiales et éthiques
Ils avaient besoin de créer une entreprise dans laquelle ils se retrouvaient. Une entreprise en corrélation avec leurs valeurs: familiales et éthiques. «Dans nos jobs respectifs, travailler pour un futur souhaitable n’était plus possible, souligne Martine. Nous avions l’un et l’autre des formations dans les chiffres, le commercial, le droit et la cosmétique. Nous avons tout simplement compilé nos savoirs. » Motivés par ce besoin de laisser un monde meilleur pour leurs enfants, Martine et Olaf se lancent alors dans l’aventure Fun’Ethic. C’était en 2012. Et pour se faire une place parmi les gros, le duo s’est immédiatement différencié par catégorie d’âge et non par type de peaux. Fun’Ethic se décline ainsi en trois gammes : Être ado, Avoir 20 ans et Être une femme. « Nos produits sont responsables et fabriqués en Alsace et pas par opportunisme, mais par ADN. Quand une personne se saisit de l’un de nos produits, elle se saisit de nos valeurs. Avec la crise sanitaire actuelle, j’espère que les mentalités se sont renforcées autour de valeurs comme les nôtres ! »

« Des pharmacies et des esthéticiennes viennent vers nous pour la qualité de nos compositions et l’accessibilité de nos prix»
Petit parmi les gros, Fun’Ethic a tout de même su se faire une place. La marque alsacienne est présente dans tous les magasins Auchan sur le territoire national. «Nous sommes également présents dans les Super U de l’Est et du Sud de la France ainsi que dans une cinquantaine de Leclerc. Des pharmacies ainsi que des esthéticiennes viennent vers nous pour la qualité de nos compositions et l’accessibilité de nos prix. Une crème de jour à 35 € ne coûte en réalité pas plus cher que la nôtre en terme de fabrication, mais le prix comprend le marketing et la communication qui tourne autour. » Fin 2018, Fun’Ethic affichait un chiffre d’affaires de 400 000 euros. « Plus de 50% de notre chiffre d’affaires se fait sur Internet ». Un site en passe d’être totalement relooké. « Nous avons tenu à ce que nos clients trouvent un lexique alphabétique afin de comprendre ce qui se trouvent dans leurs cosmétiques. » Entre temps, le duo s’est entouré d’une communicante, Amandine Fritsch, ainsi que d’une administratrice des ventes, Myriam Stephan. « C’est un binôme complémentaire. Aujourd’hui, nous avons tous les âges dans l’entreprise. Selon moi, c’est un véritable atout. »

Devenir leader de la cosmétique alsacienne en 2021
Malgré la pandémie actuelle et les deux confinements successifs, Martine et Olaf nourrissent de nombreux projets. Fin 2020, Fun’Ethic s’offre d’ailleurs un relooking. Une nouvelle identité visuelle. Epurée. « Nous nous sommes dit qu’une identité visuelle ne pouvait pas durer toute la vie d’une entreprise. Nous avons travaillé avec de jeunes graphistes, Ben&Jo. Ils nous ont proposé une identité plus douce et plus pastel. Dans les rayons, on voit un florilège de labels, de couleurs. Les rayons sont devenus des patchworks. Nous avons voulu de la simplicité. » Martine et Olaf ont également passé six mois à retravailler leur packaging. Ils ont repoussé leur limites plus loin encore en reformulant leurs produits, jusqu’à rendre leur crème de jour naturelle à 99,55%. « Le reste consiste en des molécules de sel. » Fun’Ethic appartient également aux 26 premiers lauréats ayant décroché le label slow cosmétique. « L’audit est lourd, souligne Martine. Le petit détail, c’est que nous sommes les seuls à afficher ce label en GMS (Grandes et Moyennes Surfaces). » Martine et Olaf ont pour ambition de devenir leader de la cosmétique alsacienne en 2021. « En huit ans, nous en avons vécu, des ascenseurs émotionnels, avec Olaf. Et malgré tout cela, nous restons une équipe soudée. » Une nouvelle gamme devrait d’ailleurs sortir d’ici le printemps prochain. « C’est une étape de plus, qui rendra le projet plus beau encore ! »

Emilie Jafrate

Fun’Ethic
2 rue du Maréchal Joffre, Sierentz
03 89 39 03 74 / 06 86 63 02 81
www.fun-ethic.fr

Facebook: Fun’Ethic


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Actualités Circuit court Le Journal