Fika, le concept store déco design et gourmand de Ludovic Carrat à Sierentz

Après vingt ans passés dans le deux-roues motorisé, Ludovic Carrat opère un virage à 180 degrés. Le 19 mai 2021, il ouvre les portes de Fika, un concept store composé de trois univers : la déco, les idées cadeaux décalées et le coffee shop. L’idée, pour Ludovic Carrat, est de faire de Fika un lieu de vie incontournable à Sierentz.

Ici, vous pouvez vous procurer les tables et les chaises depuis lesquelles vous buvez votre café torréfié du côté d’Altkirch. Il en va de même pour la vaisselle. Parce que si Ludovic Carrat propose une pause-café accompagnée d’une gourman- dise, Fika, c’est aussi du mobilier design, avec des marques soigneusement sélectionnées par le gérant. «Le fil rouge de ce lieu, c’est justement le design, les lignes», souligne-t-il.

Un style scandinave épuré et intemporel au bois revisité à la française
Ludovic Carrat sélectionne avec soin les marques qu’il propose au sein de son concept store. Elles sont une dizaine à trouver place au cœur de sa boutique. «Le point de départ est le style scan- dinave pour son côté épuré et intemporel, pré- cise-t-il. Mais pour ne pas m’enfermer, j’ai ouvert ma proposition sur de belles marques françaises avec, pour spécialité le bois, le massif mais dans un style moderne, en collaboration avec des designers français ». Matière Grise, elle, est orientée métal et aluminium.

De la moto au design
Le gérant de Fika a eu une première vie profes- sionnelle dans le monde de la moto. Il démarre aux Pays Bas pendant 7 ans, au siège de Yamaha, avant de travailler deux ans dans la fabrication des piles et accessoires. En 2008, le voilà débarqué en Alsace. Il passe 11 ans chez Bihr à Bartenheim, avant de se lancer à son compte. «J’avais envie de faire quelque chose pour moi, se souvient-il. J’ai- mais l’esprit concept store. Il a fallu ensuite choisir l’univers». C’est ainsi qu’est né Fika. Un terme suédois, à la fois une action et un verbe. «On fait un Fika entre amis ou en famille, explique Ludovic Carrat. C’est un terme très populaire qui collait bien à l’esprit boutique. J’ai dessiné mon logo et remplacé le A par une petite maison. Tout est parti de là. C’est en plus un nom facile à prononcer etàretenir.»

Un service de coaching déco
Pour se démarquer davantage, Ludovic Carrat a suivi une formation de décoration d’intérieur ainsi que de barista. Barista pour la partie café, déco- ration d’intérieure pour la partie coaching déco. «J’aime le côté créatif de cette étape. Et cela per- met aussi à mes clients de se projeter grâce à la vision 3D ». Un service qu’il aimerait développer et étendre aux professionnels. «J’ai déjà été solli- cité par un cabinet médical sur la partie meubles, chaises et luminaires. J’aimerais accompagner des lieux comme des bars ou des petits restau- rants. J’ai deux marques qui s’y prêtent, comme Alki ou encore Harper, une marque italienne qui propose tout un tas d’assises destinées aux hô- tels et aux restaurants». C’est d’ailleurs Ludovic Carrat qui a dessiné et réalisé l’aménagement de Fika. « C’est un ancien garage. J’emmenais mon véhicule ici pour mes contrôles techniques, sourit- il. Je voulais une mezzanine, j’ai imaginé un esca- lier visible pour la rejoindre. J’ai conservé certains détails en métal et j’ai utilisé du bois pour le côté chaleureux ».

Faire de Fika un véritable lieu de vie
L’étape suivante serait d’obtenir la Licence 3 pour proposer des bières artisanales, par exemple. De quoi agrémenter de futurs afterworks. «Fika n’est pas un magasin figé et je souhaite créer une véri- table dynamique autour de notre coffee shop. » Ludovic Carrat vise une clientèle à 20 minutes autour de Sierentz, soit plus d’une trentaine de communes.

Emilie Jafrate

Fika Store Sierentz
11b, rue Rogg Haas, Sierentz
09 54 06 18 02
fika-store.com
Facebook: Fika


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Actualités Commerces Le Journal