Le Périscope n°49 est arrivé, découvrez notre sommaire et notre édito !

Le Périscope n°49, pour avril/mai 2021, est disponible dès aujourd’hui! Vous pouvez télécharger la version PDF du journal sur ce lien ici

Au menu de ce numéroNotre dossier du mois : Ferronnerie Gaertner à Ranspach / Boesinger à Village-Neuf / Kleiber à Illfurth / Ferronnerie Rimmelspacher à Riedisheim / Ferronnerie Fogli à Burnhaupt-le-Haut / Gifop Formation : Formez vos managers aux soft skills et préparez l’avenir… / Business Sourcing : le site de la CCI Alsace Eurométropole pour développer les relations d’affaires entre entreprises locales / Goldstein Créations à Spechbach-le-Bas / Fouad Zrhari créateur horloger / 11ème édition de ”YAGO – Faisons éclore les talents” / ”La Fabrique” de Josiane Trible / T-Méca à Pfastatt / Vynova PPC / AFT Industry à Aspach-Michelbach / MG Motor (réalité augmentée) / Achatmoinscher.com à Masevaux / Insef, Insef-Inter et la Table de la Fonderie / AXA Assurance Huningue / Agence Multi-Services Mulhouse / Willy Leissner Blotzheim / Jet Flex Wentzwiller / AS Nettoyage Bollwiller / Plein D’Vie à Kembs

EDITO
Avant l’après…

L’année 2020 a été économiquement très mauvaise en raison de l’épidémie de coronavirus. Malgré tout l’optimisme que l’on veut conserver, 2021 ne sera pas forcément meilleure. La croissance s’est effondrée : -9% selon la Banque de France en 2020. Les dernières prévisions pour 2021 misent sur un rebond avec une croissance de 5%. Une reprise progressive, car les ménages restent prudents. Ainsi, l’épargne des Français pourrait atteindre le chiffre record de 200 milliards d’euros cette année. 2021 sera assurément une année cruciale pour les entreprises. Beaucoup vont se retrouver face à un cruel dilemme : mettre la clef sous la porte ou relancer leur activité. Même si le nombre de faillites est contenu grâce aux aides de l’État, cela ne durera malheureusement pas. Il va falloir rembourser les prêts garantis et le dispositif de chômage partiel va se réduire jusqu’à disparaître. Conséquence inévitable : les défaillances d’entreprises en cascade et avec elles les pertes d’emplois. Le chômage pourrait atteindre un pic à 10,9% au premier semestre 2021. Pourtant il faut croire en des jours meilleurs.

Une nouvelle vitalité
L’économique va reprendre sa place. Ce sera l’après-Covid, comme il y eut l’après-guerre. Nous retournerons aux terrasses de cafés, dans les restaurants, au cinéma, au musée, dans les festivals et les stades. Les experts nous promettent une sorte de débauche collective, un “boom” de l’économie sur fond d’explosion technologique. Toujours selon ces mêmes spécialistes, nous serions à l’aube d’un cycle de croissance économique et de renouveau artistique. L’ensemble serait porté par une exceptionnelle créativité technologique. La vie au temps du virus a décuplé le champ du numérique. La performance de la mise au point de vaccins en moins d’un an serait le signe de cette vitalité de l’innovation. Alors gardons le moral et surtout le cap et faisons-nous confiance à l’image de ces chefs d’entreprises et artisans que nous vous présentons dans ce nouveau numéro…

Pierre-Alain


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Editos Le Journal