[Dossier du mois] Le groupe Andreani : croissance externe

Le groupe a acquis 6 nouvelles sociétés en 2016, plus une en 2017. Aujourd’hui, il commercialise 7 marques de voitures sur 23 sites en Alsace de Mulhouse à Sarreguemines, pour un total de 160 millions d’euros de chiffre d’affaires.

On pourrait continuer ainsi la liste des chiffres du groupe Andréani : 260 personnes salariées, 9.200 véhicules vendus par an - dont 5200 véhicules neufs et 4000 véhicules d’occasion -, et 10 villes couvertes sur l’ensemble de la région. L’objectif en 2018 est de vendre 10.000 véhicules par an, et de doubler en 2019 le nombre de véhicules d’occasion vendus. Mais qu’est-ce qui fait donc courir ?

Des raisons multiples de constituer un petit groupe
En terme d’offres, la logique d’acquisition de différentes marques permet aujourd’hui au groupe Andréani de proposer aussi bien des Renault que des Dacia, Nissan, Opel, Kia, Hyundai et même Lotus, et donc de couvrir une large palette de clientèle. Ne pas mettre ses œufs dans le même panier, c’est plus intéressant car lorsqu’une marque marche un peu moins bien, l’autre compense.
« L’intérêt de grandir, c’est aussi pour nous, petit groupe régional, la possibilité de constituer un staff que nous n’aurions pas les moyens de nous offrir avec seulement quelques concessions », explique Christian Andreani. « Par exemple, avec la taille que nous avons aujourd’hui, nous employons un responsable marketing et un community manager, et nous développons une communication digitale très professionnelle ».
Cet effet de seuil joue aussi pour la fonction ressources humaines et, par exemple, la gestion des carrières. Enfin, le groupe a créé et proposé une formation commerciale en interne, qui une fois mise en place, a permis de recruter 11 personnes qui était inscrites à Pôle Emploi. La marge de manœuvre pour les projets est aussi plus grande.

Un call center
Le groupe Andréani va ouvrir son propre call center avec quatre recrutements prévus, et pour objectif d’améliorer la performance commerciale globale : Enquêtes de satisfaction, relance pour des portes ouvertes ou journées promotionnelles, suivi de la clientèle tout au long de la durée de vie du véhicule. Ce call center est stratégique dans la fidélisation de la clientèle.

Un site pour les voitures d’occasion
Ce site (physique) en Centre-Alsace a pour objectif de doubler le volume des véhicules d’occasion vendus d’ici 2019. Sur environ 15.000 m2, il proposera la vente, l’entretien et la réparation des véhicules.
« Notre avantage, c’est la proximité avec notre clientèle. Notre groupe à taille humaine s’étend sur une ligne d’environ 250 km, ce qui nous permet d’organiser des réunions de cadres, de couvrir tous les segments de marché, tout en nous donnant les moyens de notre développement », conclut Christian Andréani. A quelques années de la retraite, il réfléchit aussi à la meilleure stratégie de cession de son groupe, une question complexe à anticiper.

Béatrice Fauroux

www.groupe-andreani.com


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégories associées :

Le Dossier du Mois Le Journal

Articles qui devraient vous intéresser

L’Agence Automobilière: « leboncoin » des voitures pour une vente sécurisée L’agence qui organise la vente de voitures d’occasion entre particuliers est en forte croissance. Christophe Winkelmuller, précurseur de ce nouveau se...
Du 3 au 5 avril 2018, tous au festival du digital Bizz & Buzz Du 3 au 5 avril, Bizz & Buzz, initiative de la CCI Alsace Eurométropole, organise 30 rendez-vous incontournables sur le numérique et les objets co...
Créer sa boîte en Alsace Salon de la création et reprise d’entreprise le 22 novembre de 9h à 17h au Parc Expo Organisée conjointement par les CCI de Colmar et de Mulhouse, ce...
Pöppelmann poursuit son développement dans l’injection plastique Le groupe Pöppelmann, leader européen dans la transformation de matières plastiques est implanté à Rixheim depuis 1980. L’entité française compte une ...