Chemlaser : gravure laser et marquage

Combiner la chimie et le laser pour répondre aux attentes des entreprises en termes de traitement de surface de précision, c’est le pari de Sébastien Schlienger qui a lancé Chemlaser en 2016.

Un métier de niche
La PMI alsacienne basée à Schlierbach propose un savoir-faire innovant et artisanal réalisé à l’aide des dernières technologies de pointe. « Nous offrons aux entreprises des services de sous-traitance industrielle dans les domaines du marquage de précision et du micro-usinage par laser, indique Sébastien Schlienger. En Alsace, c’est encore un métier de niche ». Chemlaser allie la chimie des matériaux et le traitement laser. « La chimie permet de modifier les structures à l’échelle atomique, tandis que le laser offre un traitement rapide et localisé ».

Tout type de surface
Apposition d’un texte, d’un logo, d’une suite alphanumérique, d’un code-barres, d’une illustration… Chemlaser permet de répondre à différents besoins : identification, personnalisation et sécurisation de produits. « Je grave sur tout type de surface: plastique, bois, cuir, métal précieux… Je peux y apposer une photo, un dessin géométrique complexe ou encore, faire de la coloration de métaux ». Ces réalisations sur-mesure allient précision, finesse et qualité, de la pièce unitaire à la grande série.

Un exemple de réalisation

Marquage inaltérable
« Les marquages sont inaltérables : ils résistent aux UV, à l’humidité, aux frottements, aux rayures, aux solvants etc. ». Seul à la tête de son entreprise, Sébastien Schlienger travaille pour le secteur du médical, l’aéronautique, l’hôtellerie/restauration, l’automobile et dans le secteur du luxe. « Mes clients se situent essentiellement en Alsace et en Suisse. Il s’agit surtout de PME locales qui ne possèdent pas la technologie nécessaire pour réaliser elles-mêmes leur marquage ».

Un développement machine et R&D
En 2018, Sébastien Schlienger a de gros projets de développement. « Cela reste encore confidentiel. Pour le moment, je vais investir dans une nouvelle machine de marquage. A noter que celle que je possède actuellement a été conçue sur-mesure pour mon activité. La nouvelle va me permettre de traiter les matériaux transparents et de faire de la découpe. Je vais y investir 100.000 € ». Le chef d’entreprise, qui travaille régulièrement avec des stagiaires, est en train de breveter un marquage fonctionnel avec des étudiants du CNRS de Mulhouse. « Le marquage fonctionnel permet de changer la fonctionnalité du support traité. Par exemple, rendre un métal isolant ».

Magali Santulli

Chemlaser
4 Allée de la Hardt, 68440 Schlierbach
03 89 39 00 70
www.chemlaser.fr


Informations sur l'auteur :

Magali Santulli

Catégorie associée :

Le Journal Services aux entreprises

Articles qui devraient vous intéresser

Unique à Mulhouse, l’Atelier 120 : de l’idée au produit L'Atelier 120 dirigé par Martial Chevalier à Mulhouse accompagne les projets de toute entreprise qui cherche à convertir - rapidement - un projet en p...
ETC, spécialiste de la chimie textile renoue avec la croissance ETC, reprise en 2012, traite les tissus. A son métier d’origine, le blanchiment, s’ajoute les traitements techniques. C’est ce savoir-faire technique ...