Brin de Folie, la boutique aux trésors d’Olivia Ceccaroni-Klotz

La boutique Brin de Folie est l’anti-sèche de l’idée cadeau. À la tête de cette boutique colorée et pleine d’humour, Olivia Ceccaroni-Klotz. Un univers ludique, plein de peps, qui lui ressemble, tout simplement. Entrer, c’est l’adopter.

« Je n’ai pas besoin de m’imaginer la réaction des gens qui reçoivent l’un de mes objets. Ils viennent partager ce moment avec moi. Et bien souvent, c’est parce qu’ils ont reçu un cadeau en provenance de ma boutique qu’ils poussent la porte à leur tour, pour trouver une idée de présent. » Tout Mulhouse devrait d’ailleurs bientôt avoir son hibou porte lunettes, l’un des bestseller du moment.

La concrétisation d’un rêve

Olivia Ceccaroni-Klotz a eu une première vie professionnelle. Commerciale, elle a travaillé dans le domaine de l’immobilier, l’impression tous supports ou encore l’assurance. Et puis est venu ce jour où elle a fait le choix d’écouter ses envies, celle d’ouvrir une boutique avant de souffler sa 50ème bougie. « Il y avait deux conditions à respecter, se souvient-elle. La première était de pouvoir m’installer rue Henriette et la seconde était de proposer la marque Pylônes sur Mulhouse. » Et puis les planètes ont fini par s’aligner et Brin de Folie a ouvert ses portes le 15 novembre 2019. « Si on se pose trop de questions on finit par ne rien faire », sourit-elle.

Objets coups de cœur

La marque Pylône est sa madeleine de Proust. « Du haut de mes 49 ans, je suis une inconditionnelle de leurs produits. J’ai commencé par leurs bagues et j’ai poursuivi avec leurs objets qui donnent le sourire à l’occasion d’invitations. » Une marque et une boutique qui touchent toutes les générations, « bien plus large que Tintin, de 7 à 77 ans », glisse Olivia avec malice. « J’ai une clientèle d’habitués mais en deux ans d’existence, certaines personnes découvrent encore ma boutique. » Olivia Ceccaroni-Klotz a « la chance » de pouvoir proposer d’autres marques coups de cœur. « Je suis une inconditionnelle du coucou, par exemple. » Autre objet phare, ces lampes en forme de singe ou de souris signées Seletti. « J’exerce un superbe métier. Dans l’assurance ou l’immobilier, il faut aller chercher le client. Là, il vient à vous. Et j’espère que comme moi, il se sent comme à la maison, lorsqu’il découvre l’atmosphère Brin de Folie. » C’est pour cela d’ailleurs qu’elle met l’accent sur la décoration de sa devanture, avec la complicité du plasticien Philippe Berbet. « Ma vitrine est très petite, mais j’essaie de donner envie de pousser la porte pour y entrer. » Autre particularité, Olivia met ses murs à dispositions pour exposer des artistes locaux. Ce choix de s’implanter rue Henriette n’est pas le fruit du hasard… « C’est une rue qui m’évoque pleins de jolis souvenirs, souritelle. C’est une rue qui donne envie de s’y installer. On entend beaucoup parler de la rue Henriette avec Patricia (Vest – Boutique Imagine) qui est un véritable moteur.» Et Olivia ne s’est pas fait prier pour suivre le mouvement. Elle est toujours partante pour concrétiser les idées des unes et des autres. Elle est d’ailleurs l’auteur des paroles des chansons tournées par les Zenriettes – ce collectif informel de commerçantes de la rue Henriette – comme ‘’Y’a de la joie’’, ‘’les Lamalas’’ ou encore ’’On est confinés’’. « J’aime parodier, c’est vraiment quelque chose qui m’éclate et les paroles viennent toutes seules. » Une commerçante qui colle à merveille avec l’état d’esprit de cette rue mulhousienne.

Emilie Jafrate


Informations sur l'auteur :

picto_periscope

Le Périscope

Catégories associées :

Actualités Commerces Le Journal