Biny’S Biscuits, des gourmandises tout en saveurs, concoctées avec amour, par Sabine Pujol, depuis Guewenheim

Elle a fait de sa passion son métier. En 2019, Sabine Pujol a lancé sa biscuiterie artisanale depuis sa cuisine, à Guewenheim. Des biscuits aux saveurs insolites élaborés selon l’inspiration du chef.

Son rêve était de devenir pâtissière. Un rêve devenu réalité à l’issue d’un long cheminement. Cuisinière de métier, Sabine Pujol réalisait pendant 15 ans le chariot dessert au cœur du restaurant ‘’À la Couronne’’, à Ensisheim. Avec l’arrivée de ses enfants, elle choisit de changer de voie pour travailler dans le secteur de la petite enfance. C’est à ce moment-là d’ailleurs, qu’elle commence à faire des biscuits. Elle produit une trentaine de kilos chaque année, qu’elle offre à son entourage. « Nous nous échangions même des gâteaux, avec la maman d’une amie. Mais à l’époque, je suivais les recettes. Je n’osais pas. » Au bout de dix ans, Sabine Pujol devient auxiliaire de vie auprès d’une dame atteinte de diabète. « Il n’existait rien, aucune gamme de bons gâteaux sans sucre, se souvient Sabine. J’ai donc élaboré ma propre gamme, sans sucre. »

Un temps de lancement en couveuse

Ses diverses expériences professionnelles l’ont amenée à côtoyer une diversité de personnes dont le point commun était la gourmandise. Elle se lance le 1er janvier 2019 en élaborant des biscuits qu’elle teste auprès de son entourage, son mari et ses enfants. « J’ai de la chance, ils sont francs et critiques. Tout le monde a joué le jeu », se souvient-elle en souriant. En novembre, elle pousse la porte de la couveuse Hopla pour mûrir son projet le temps de l’accompagnement. C’est ainsi que Sabine Pujol découvre les marchés et toute l’ambiance qui va avec. « Certains clients aiment s’arrêter parce qu’ils trouvent mon stand beau. J’aime ce contact spontané. » Et lorsqu’elle n’est pas sur les marchés, elle produit.

5 à 10kg de biscuits produits par semaine

Une production à flux tendu – à raison de 5 à 10kg par semaine – pour conserver la fraîcheur de ses biscuits. Elle propose aujourd’hui 31 sortes différentes. Huit d’entre elles ont été élaborées rien que cette année. Des biscuits aux saveurs souvent insolites. « J’ai pensé un coffret floral pendant le confinement avec des biscuits au macis, au lilas, au jasmin, au thé blanc pétales de fleurs ou encore aux cristaux de safran. Les inspirations se font au détour d’une promenade ou d’une rencontre. » Des idées que Sabine Pujol sort au fur et à mesure de sa boîte à idées. Sabine Pujol a travaillé le côté mœlleux de ses biscuits. Une recette travaillée avec soin, garantie sans casse et dans le respect des saveurs.

Une production zéro déchet

Sabine Pujol utilise des matières premières les plus locales possibles. Son beurre, sa farine et ses œufs bios viennent des alentours. « Ma vanille vient bien sûr de bien plus loin, mais elle est bio et issue du commerce équitable. Je ne prends pas de noix de coco, par exemple, même si on me la demande beaucoup, parce qu’elle est coûteuse, humainement parlant. » Pas de déchets non plus, chez Biny’s Biscuits. Rien ne se perd, tout se transforme. « Les jours de marché, je retravaille ce qu’il me reste de mes premières empreintes de pâte pour en faire des tartelettes du jour. » Une tartelette à base de pâte thym citronnée, agrémentée d’abricots ou une version aux fruits jaunes pour mettre en valeur la pâte safranée. « Un vrai cuisinier garde tout », glisse-t-elle en souriant. Lorsqu’elle ne retravaille pas les chutes, Sabine Pujol les cuits ‘’telles quelles’’ pour proposer des éclats à réutiliser en verrine, ou agrémenter ses coupes glacées.

Des coffrets et des formules personnalisables à destination des entreprises

Si elle a conquis les papilles d’une large clientèle, en ligne, ou sur les marchés, Sabine Pujol a décliné toutes ses recettes en coffrets : Pause Gourmande, Allégé, Saveur d’Hiver, Senteurs d’Automne, Amour, Florale, Personnalisable ainsi que trois formules : comptoir pour les réunions, inaugurations, portes ouvertes… Bienvenue, à destination des chambres d’hôtes, des gîtes ou des espaces de bien être, et Remerciement, sous forme de cadeau CE original et gourmand, par exemple. « Je suis capable de les proposer sur mesure, selon l’esprit de l’entreprise », souligne-t-elle. Côté projets, cela bouillonne. Des idées, Sabine Pujol, en a pleins. Elle prépare d’ailleurs une nouvelle gamme, 100% salée. Sabine Pujol aimerait aussi proposer des ateliers. « Il est primordial pour moi de développer le goût et ce, dès le plus jeune âge, mais de le chercher, aussi, auprès des enfants et des personnes en situation de handicap, par exemple. » Parce que Sabine Pujol aime casser les codes et sortir des sentiers battus. Son seul objectif est de faire frémir de plaisir les papilles.

Emilie Jafrate


Informations sur l'auteur :

picto_periscope

Le Périscope

Catégories associées :

Actualités Le Journal Pâtisserie