Bihl, le professionnel du poisson au long cours, installé à Friesen

Installée à Friesen depuis plus de 70 ans, l’entreprise Bihl est passée entre les mains de la quatrième génération familiale. À son arrivée le 1er février 2020, Gilles Kiene-Bihl a donné un coup de jeune à cette entreprise de commercialisation de poissons d’eau douce sundgauvienne.

Il est tombé dedans quand il était petit mais c’est une toute autre direction qu’a pris Gilles KieneBihl. « De base, je suis un administratif, explique-t-il. J’ai passé 14 ans dans un cabinet d’expertise comptable avant d’exercer pendant cinq ans dans l’emballage industriel. » Il occupe d’ailleurs le poste de directeur général d’Embalsace à Cernay pour reprendre les manettes de l’entreprise familiale. Sa mise en vente a été un véritable déclic. « Je ne me voyais pas la laisser partir entre les mains d’un tiers, souligne le nouveau patron. De toute manière, j’en avais assez d’être uniquement derrière un bureau. J’avais besoin de changement. »

Coup de frais sur l’identité visuelle de la maison familiale

Avec l’arrivée du Covid, la reprise n’a pas été de tout repos. Mais Gilles Kiene-Bihl a tout de même pu engager quelques projets, à commencer par la modernisation de l’image de l’entreprise familiale. Nouveau logo, nouvelles couleurs, nouvelle identité visuelle pour Bihl, accompagnée d’un nouveau site internet ainsi que d’une page Facebook. Au rang des nouveautés aussi, l’installation d’un distributeur de poisson frais en mai 2021. Une conséquence directe des confinements successifs et d’une nouvelle demande en provenance des particuliers. « Pendant le confinement, les gens venaient chercher leurs trois truites pour leur repas du soir. Lorsque tout s’est rouvert, s’est posée la question de savoir comment faire après. J’avais découvert ces distributeurs du côté d’Arcachon. Là-bas, il est possible de chercher des bourriches d’huîtres à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. »

« On avance ensemble »

L’arrivée de Gilles Kiene-Bihl a marqué le pas à un management proche de ses collaborateurs. « J’ai une sensibilité qui me permet de savoir lorsque quelque chose ne va pas. Je souhaite que l’on avance ensemble. Il est important pour moi d’avoir leur avis. Pour ne donner qu’un exemple, le choix des tabliers. C’est tout bête, mais nous en avons discuté ensemble pour trouver le meilleur modèle. Les solutions, on les trouve ensemble et tout le monde termine ensemble. Les jours de rushs, nous nous donnons des coups de main réciproques.» Ils sont dix en tout, cinq personnes dédiées au laboratoire de transformation, trois chauffeurs, deux assistantes administratives et « un homme volant, c’est moi », sourit Gilles Kiene-Bihl.

Hyper-réactivité et hyper-fraîcheur

S’il y a une chose qui ne change pas, c’est la qualité du poisson. L’hyper-fraîcheur constitue le point fort de la maison. « Nos truites viennent exclusivement de France, souligne le gérant. Nos carpes sont françaises aussi longtemps que nous en disposons en France. Nous sommes contraints de les chercher plus loin sinon, nous n’aurions pas de poisson de mai à septembre. Dans les années 70, mon grand-père et son beau-frère importaient déjà pour répondre à la demande. Nos étendues d’eau ne sont pas comparables à celles qui se trouvent ailleurs en Europe. » La famille a tout de même conservé son vivier de carpes, histoire de s’offrir un moment de pêche sportive, de temps à autre.

Livraisons maison 7j/7

Au fil des ans, la transformation du poisson a pris de plus en plus d’ampleur. « Les restaurateurs ont changé la donne, souligne Gilles KieneBihl. Nous leur livrons, à 97%, le poisson prêt à cuire. » La grande distribution et les associations consomment également du poisson déjà transformé. Mais Bihl livre aussi du poisson vivant, pour les clubs de pêche sportive, notamment. L’entreprise familiale réalise elle-même les livraisons dans un rayon de 250km autour de chez elle, de l’Alsace Bossue à Baume les-Dames, dans les Vosges et la bordure rhénane, en Suisse et en Allemagne. Un moyen de se montrer hyper-réactif et très flexible. « Nous connaissons chacun de nos clients, ce ne sont pas des numéros, cela marque également notre différence. Ils gagnent en plus un à deux jours de DLC. » Le service client est assuré 7j/7, du lundi au samedi avec une permanence le dimanche.

« Un cumul que n’ont pas connu les générations précédentes »

Gilles Kiene-Bihl attend que passe cette zone de turbulences. « Nous avons eu le Covid, mais il y a aussi l’augmentation des matières premières, des céréales au carburant. Nous utilisons des matériaux dérivés du pétrole. Et c’est en cela aussi que nous ne sommes plus du tout dans les standards d’avant. C’est un cumul que n’ont pas connu les générations précédentes. » Le patron devra patienter quelques temps encore avant d’apporter davantage de modernité encore. Une modernité qui passera par des investissements dans les outils de production.

Emilie Jafrate

Bihl-Exploitation piscicole du Sundgau
7, rue Principale, Friesen
03 89 25 62 15
pisciculture-bihl.fr
Bihl – Exploitation Piscicole du Sundgau


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Actualités Circuit court Le Journal