BH Arena, le nouveau lieu de vie multi-activités inter-générationnel, pensé par Aladin Amdouni à Kingersheim

Après douze ans de coaching sur les parquets de basket-ball, Aladin Amdouni décide de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale à travers son Basket Home. Un complexe multisports, bar, restaurant et événementiel, dédié à la famille. À compter du 16 mars, BH Sports et vient BH Arena. Nouveau look et nouveau nom pour ce concept inspiré des Etats-Unis.

Exit Basket Home, bienvenue BH Arena ! Le complexe multisports installé à Kingersheim change de nom, de look et de logo. Une identité visuelle plus claire, fruit d’une réflexion menée pendant les longs mois de confinement. BH Arena est désormais un lieu qui réunit de nombreuses activités sportives, un restaurant, un fast food spécialisé dans le burger, ainsi qu’un bar dans lequel les mordus de retransmissions d’événements sportifs sur petit écran y trouveront leur compte. «On vient au BH et on verra bien ce que l’on fera, c’est ça l’idée », glisse Aladin Amdouni, fondateur du concept.

Un concept repensé suite à la crise

Né en décembre 2020, après six mois de travaux et un premier investissement de 800 000 euros le concept de départ était d’offrir un espace dédié aux basketteurs. « Nous nous sommes rapidement rendus compte qu’il y avait un besoin et une demande au-delà de cette seule discipline sportive. » Il bascule alors sur du multisports : badminton, volley-ball et futsal. Sa fréquentation augmente alors de 30%. La crise s’invitant durablement à la fête, Aladin Amdouni se remet davantage en question. Il ouvre plus encore les lieux en accueillant salsa et kizomba. Modulables selon les besoins, les 3000m2 de BH Arena peuvent également être loués pour des événements d’entreprise.

Du bistrot moderne au fast food

Pour en faire un lieu d’accueil complet, Aladin Amdouni soigne également ses offres de restauration, du bar au fast food spécial burger, en passant par le restaurant. Tout, ici, est concocté avec des produits locaux, frais et de qualité. Ces espaces ont été réaménagés pour un investissement de près de 50 000 euros. Un moyen de monter en gamme. BH Arena propose ainsi 48 couverts dans sa partie bistrot moderne et 50 couverts côté fast food.

Accueillir une clientèle la plus large possible

Toute la complexité du chef d’entreprise aujourd’hui, est de se faire connaître et de brasser un public large : les collaborateurs d’entreprises alentours pour la pause déjeuner, les familles pour les sorties du week-end, les entreprises pour leurs événements… « Dans un commerce, on vise rarement un public aussi large. Nous, nous recherchons ce brassage, de 7 ans à 77 ans.» Côté sportif, les lieux ont déjà été éprouvés. Face au manque d’infrastructures, les clubs de basket de Pfastatt, Richwiller et Kingersheim les ont déjà adoptés pour leurs entraînements hebdomadaires. BH Arena a également noué un partenariat avec le comité départemental de basket. Il accueille ainsi toutes les formations d’arbitres, d’entraîneurs et les détections. Pour toucher d’autres fédérations, Aladin Amdouni reverse
10% des consommations de chaque licencié à son club d’origine.

D’entraîneur à chef d’entreprise, le basket pour fil rouge

« Coacher et diriger une entreprise, ce n’est pas si différent, même si le rôle d’un entrepreneur est quand même dix fois plus difficile, souligne celui qui a exercé pendant 12 ans en tant que coach de basket. Mais comme dans le sport, on retrouve ces notions de résultat, de management, et il faut se battre pour gagner sa place. » Il manage d’ailleurs ses cinq collaborateurs comme s’il manageait ses basketteurs. « Je leur demande beaucoup, mais je suis à l’écoute. Et que cela aille ou pas, je me montre complètement transparent avec eux. Ils sont au courant de l’état de santé de l’entreprise. »

L’ambition de devenir un lieu de vie incontournable

Son ambition aujourd’hui? Faire de BH Arena un lieu incontournable. « De toute manière, je suis un bagarreur. Quoiqu’il arrive, il va marcher. L’échec n’est pas une option. Nous avons d’ailleurs su tout recommencer à zéro. » Et les idées ne manquent pas pour continuer d’avancer. BH Arena dispose d’ailleurs de 600m2 supplémentaires à l’étage, qui ne demandent qu’à être transformés. Côté équipe aussi, elle sera amenée à évoluer. À terme, Aladin Amdouni vise l’embauche de cinq personnes supplémentaires pour atteindre les dix collaborateurs, au total. Quand à ses ambitions plus personnelles… L’appel des terrains se poursuit et il n’est pas impossible qu’il œuvre à nouveau sur le banc.

Emilie Jafrate

BH Arena
10, rue du Bigarreau, Kingersheim
03 68 89 00 63
bhsports.fr
BH Arena


Informations sur l'auteur :

picto_periscope

Le Périscope

Catégories associées :

Actualités Evenementiel Le Journal