Arnaud De Chardon, une carrière au cœur de la stratégie Leroy Merlin

Fort de 34 années passées chez Leroy Merlin, Arnaud De Chardon a débuté en bas de l’échelle. Après une carrière tout autour de l’Europe, il est aujourd’hui Directeur du magasin de Morschwiller-le-Bas.

C’est en tant que logisticien/chef de vente à Nice, qu’Arnaud De Chardon démarre l’aventure Leroy Merlin. Il gravit les échelons, de chef de rayon, à chef de secteur,jusqu’à team manager, avant de partir relever de nouveaux challenges ailleurs sur le Globe. Il part en Pologne, pendant trois ans, pour l’ouverture d’un magasin avant d’enchainer deux ans en Belgique. « Je passe ensuite quatre ans au siège, à Lille, dans le service formation chefs de projet et formation des centrales d’achats de toute la France », se souvient le directeur. Il repart à l’étranger, du côté d’Ankara où il prend la direction d’un magasin au bout de deux ans puis en Roumanie. « Nous avons racheté une entreprise autrichienne et ses 25 magasins. J’ai réalisé la transformation d’un concept autrichien en concept français et j’ai ensuite terminé à Bucarest dans le plus grand magasin du pays. »

« Un magasin à fort potentiel »
Arnaud De Chardon manifeste alors sont envie de revenir en France. Il arrive à Morschwiller-le-Bas il y a deux ans pour occuper le poste de Directeur de magasin. « C’est un magasin à fort potentiel qu’il a fallu transformer pour l’adapter au concept », souligne-t-il. Un magasin fort de près de 60 000 références produits en lire service, répartis en trois univers : technique, décoratif et aménagement. Un magasin de 130 collaborateurs. « Notre enjeu est de faire de Mulhouse un acteur local de l’économie. Pas en terme de chiffre d’affaires, mais en terme de partenariats. C’est en faisant vivre l’éco-système que nous ferons la différence. »

Devenir une entreprise plateforme et omnicanal
Leroy Merlin travaille aujourd’hui sur trois évolutions pour devenir une entreprise plateforme. « Nous nous appuyons de plus en plus sur des partenaires pour entretenir, dépanner, poser. C’est notre moyen d’offrir une palette de services complète à nos clients. Cela passé agilement par des atelier DIY (Do It Yourself) : repaire café, je bricole à l’école pour toucher nos futurs clients… La crise sanitaire a renforcé toutes ces envies. » L’omnicanalité est également au cœur des préoccupations. Leroy Merlin propose aujourd’hui la vente sur internet, le ‘’ship from store’’ qui consiste à commander jusqu’à 22h pour être libre le lendemain, un retrait après commande, la vente à distance via des télévendeurs, la livraison directe depuis l’entrepôt ou les fournisseurs directement chez le client, via la marketplace ou le site du magasin. L’autre challenge, est d’emmener tous les collaborateurs vers ces évolutions.

L’importance de l’humain
L’humain fait partie de ces enjeux. La formation est omniprésente chez Leroy Merlin qui réalise 60% de promotion interne. « C’est une entreprise dans laquelle on peut s’épanouir, se former. Il n’y a pas de limite dans son développement personnel. J’ai pu évoluer dans quatre pays différents, réaliser certains de mes rêves, tester plusieurs métiers… C’est une entreprise qui a confiance en ses hommes et elle le prouve en leur offrant de l’autonomie. Un directeur de magasin est un développeur d’hommes et il créé des initiatives. » Des collaborateurs engagés dans l’évolution de l’entreprise, sur la partie RSE, notamment (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise). Leroy Merlin a posé les jalons d’une vision 2025 du commerce de demain. Une vision dans laquelle la e-reputation est primordiale et viendra nourrir le chiffre d’affaires de l’entreprise.

Emilie Jafrate

Leroy Merlin Morschwiller-le-Bas
35, rue Tachard – 68 790 Morschwiller-le-Bas
03 89 35 97 00
www.leroymerlin.fr
Facebook : Leroy Merlin Mulhouse Morschwiller Le Bas


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Actualités Commerces Le Journal