Appalette Tourtellier Systèmes à Mulhouse, une croissance constante et une transmission familiale réussie

ATS est le spécialiste des systèmes de manutention automatisés depuis 1866. Installé à Mulhouse, 80% de son chiffre d’affaires est réalisé hors de France. Appalette Tourtellier Systèmes est une PME familiale qui a su relever le défi de la transmission familiale.

La conception, la fabrication, l’installation, la programmation et la mise en service de systèmes de convoyage automatisés et de poutres roulantes est la spécialité d’Appalette Tourtellier Systèmes. Cette entreprise installée à Mulhouse, compte aujourd’hui une dizaine de filiales dans le monde et 300 collaborateurs. En 2020, le groupe a réalisé 50 millions de chiffre d’affaires dont 80% à l’export. Particularité d’ATS, elle reste une société familiale. Une société transmise par Daniel Rieffel à ses trois fils, Yves, Luc et Guy. « J’ai fait mes débuts dans l’entreprise sur un chantier en Inde, pour dépanner, se souvient Yves Rieffel. J’ai commencé en 2 000 comme aide monteur. Pendant un an, j’allais de chantier en chantier. De l’Inde, je suis parti au Brésil, au Mexique… Mon objectif était de finaliser ma formation d’ingénieur. Et puis j’ai poursuivi avec des chantiers de plus en plus compliqués et gravi les échelons, de monteur à chef de projet jusqu’à intégrer le directoire de l’entreprise. »

Des circuits courts de décision
Depuis 2005, Yves Rieffel s’occupe tout particulèrement de l’Inde. « Notre père n’a plus, aujourd’hui, de rôle opérationnel mais il continue de nous apporter son expertise. La transition s’est faite en douceur pendant 20 ans ! » Luc, lui, a fait ses armes ailleurs avant de rejoindre l’histoire familiale en 2006. Il gère le Business Unit Walter Manutention, spécialisé dans le domaine de la cimenterie. Le troisième de la fratrie, Guy, gère Swiss Flavours, une entreprise agroalimentaire, depuis la Lettonie. Swiss Flavours fait partie du groupe familial depuis 2015. « Nous ne gérons pas une entreprise familiale comme la nôtre de la même façon qu’un groupe composé d’actionnaires. Nos forces résident dans notre circuit de décisions court. Nous restons agiles. »

Un développement aux Etats-Unis
Une agilité qui leur a permis de « passer entre les gouttes » au cœur de la crise sanitaire. « Nous sommes entrés dans cette crise avec un carnet de commandes important. La pandémie a représenté un coup de frein surtout en Inde. Le lockdown y a été le plus dur au monde. L’impact a été industriel mais humain, aussi. » ATS a connu des mois mouvementés avec des tensions sur les approvisionnements en matières premières. « Heureusement, les décisions sont entre nos mains. Nous les avons prises rapidement et au bon moment. » Et ATS a su poursuivre son développement tout au long de cette année 2020, malgré la crise. L’entreprise a racheté un terrain en Inde afin de multiplier par trois ses moyens de production. ATS a également investi dans un terrain et un bâtiment en Lettonie. La condition pour que Swiss Flavours puisse décrocher un certificat vétérinaire. Ce développement se poursuit en 2021 avec des ambitions vers les Etats-Unis. « Nous avons rentré une commande importante pour Tesla aux Etats-Unis, souligne Yves Rieffel. Les USA représentent un marché important depuis plusieurs années. Ces 14 derniers mois, nous avons réalisé plus de 10 millions d’euros de commandes. Nous avons ainsi créé une société là-bas, et nous avons pour ambition l’embauche d’une petite équipe sur place. »

L’automobile, son marché historique
La croissance d’ATS repose sur la diversification de ses activités. « Nous proposons une large gamme de produits. Cela nous permet une croissance stable et sereine. Il fait toujours beau quelque part. » Le marché historique d’ATS est l’automobile. Il représente 50% de son chiffre d’affaires. « L’automobile demande des délais courts, les exigences sont élevées. C’est un domaine dur qui donne de la crédibilité au monde de la logistique. Le séquencement et la logistique des machines sont compliqués. Nous n’apportons pas de plus value au process mais notre technologie nous permet de transporter le bon produit au bon moment. Nous assurons la cadence de fabrication. Les temps de cycle sont extrêmement précis. » La cimenterie représente 15 à 25% du volume d’activité d’ATS. « Nous mettons au point des systèmes sécurisés pour apporter les matières premières et les doser. Nos machines sont brevetées.»

Un fort investissement dans la R&D
L’entreprise familiale a également choisi d’investir près d’1 million d’euros dans de nouveaux moyens de production pour innover dans la conception de ses pièces. Un moyen de réduire la sous-traitance et de répondre aux besoins de délais de livraison de plus en plus courts. « Nos pièces conservent les mêmes fonctions mais nous repensons leur élaboration. Nous passons de pièces usinées à des pièces moulées », explique Yves Rieffel. Un challenge au quotidien et pensé en réseau, avec les filiales allemandes, indiennes et françaises du groupe. « Fabriquer ici en France, en Alsace, et plus particulièrement à Mulhouse est une fierté. Cela ne coulait pas de source et nous sommes passés par la réflexion, l’innovation et l’investissement pour y arriver. » L’investissement et la mise en commun des savoirs. « Où nous voyons-nous dans cinq ans ? J’ai du mal à répondre, glisse Yves Rieffel. Nous ne sommes pas de grands stratèges mais des opportunistes, même si nous avons les Etats-Unis depuis deux ans maintenant dans la tête. Nous souhaitons continuer dans la même voie. » Le marché indien dispose d’un fort potentiel de développement. « Le marché est énorme mais l’offre y est faible. » ATS compte bien également poursuivre dans l’innovation avec l’ambition d’universaliser ses produits.

Emilie Jafrate

Appalette Tourtellier Systèmes
56, rue du Pâturage – 68200 Mulhouse
03 89 32 47 00
www.ats-group.com


Informations sur l'auteur :

Emilie Jafrate

Journaliste

Catégories associées :

Actualités Industrie Le Journal