À La Manufacture Royale, le burger simple et bon signé Mathieu Kister au cœur du Parc de Wesserling

Sa passion pour la restauration a fini par le rattraper… Le 9 juin 2021, Mathieu Kister ouvre les portes de sa Manufacture Royale, au cœur du Parc de Wesserling. Un endroit qui lui ressemble, ‘’sans chichi’’ et dont la spécialité reste le burger. Un burger 100% maison accompagné de ses frites élaborées avec un savoir-faire tout particulier.

Installé dans un écrin de verdure, sur les hauteurs du Parc de Wesserling, À La Manufacture Royale est un lieu plein de charme, un cocon dans lequel le patron accueille ses clients avec chaleur. « De l’accueil à la cuisine, je reçois comme s’ils étaient de ma famille, précise Mathieu Kister. Et ma plus
grande fierté est d’avoir fait goûter leur premier burger à des personnes âgées de 70 ans ! La deuxième est d’avoir ouvert un restaurant sans expérience, en pleine pandémie. »

De la publicité à la restauration

Son parcours est pour le moins atypique. Sa première vie professionnelle, il la passe au cœur d’agences de publicité. Et puis l’envie enfouie au fond de lui pendant de nombreuses années a fini par ressurgir. « Tous mes jobs étudiants, je les ai passés dans la restauration. J’ai toujours aimé cela. J’ai pensé au concept foodtruck, au départ pour me mettre un pied à l’étrier et tester au cœur des villages, et puis j’ai trouvé cette annonce et déposé mon dossier qui a été retenu. Avant moi, c’était du gastronomique. Moi, j’avais envie de proposer quelque chose qui me corresponde, qualitatif et au prix juste, au cœur d’un endroit ‘’sans chichi’’. »

Un burger 100% maison

Mathieu Kister propose d’abord des tartines fraîches et équilibrées. Un soir, il ajoute un burger à sa carte et le communique sur les réseaux sociaux. « Le téléphone n’a jamais autant sonné que ce jour-là, se souvient-il. Je recevais même des appels pour connaître la prochaine date burger. » D’un rendez-vous hebdomadaire – tous les jeudis – Mathieu Kister en a fait un rendez-vous quotidien. Leur succès est dû à la recette du chef, à commencer par ses pains briochés et croustillants. « Je consacre une journée entière, chaque semaine, à les préparer, glisse-t-il. Je commence à 8 heures avec une première levée de 3/4h, je les forme ensuite en pâtons qu’il faut laisser lever une fois encore. Lorsque je les cuis, il est 22 heures. » Mathieu Kister s’attache à les garnir avec des produits les plus locaux possibles : son bœuf charolais vient d’Aspach Michelbach, son lard paysan de Moosch.

Des frites goûteuses et croustillantes, en deux bains

Les recettes varient selon les saisons et les envies. Certains succès sont le fruit de paris, comme celui du burger thaï. « Je l’ai proposé en tant que burger du mois. J’y intègre de l’ananas rôti, du curry, de la crème de coco, du cheddar épicé, de la coriandre et du gingembre. C’est un carton ! Je propose aussi le burger alsacien, garni de munster fermier qui vient de Fellering. » Aux côtés de son burger du moment, son classique cheddar, lard, oignon, cornichon. Autre atout de la maison, ses frites. Une recette pour laquelle Mathieu Kister a passé une bonne dizaine de kg de pommes de terre à faire des tests, le temps de trouver la bonne formule. « Elles sont cuites dans de la graisse de bœuf en deux bains. Il faut compter 15/20 minutes d’attente mais je tiens à cette qualité. » De 3kg de pommes de terre par semaine, Mathieu Kister en passe désormais une trentaine.

En recherche d’un chef passionné

À La Manufacture Royale peut accueillir jusqu’à 25 couverts par service. « On me demande régulièrement de privatiser le restaurant. Je suis seul en cuisine, je ne peux pas monter au-delà en termes du nombre de personnes. J’ai envie de prendre le temps d’accueillir les personnes qui passent ma porte. » Mathieu Kister poursuit aujourd’hui ses tests pour proposer de nouvelles recettes à sa carte. « J’aimerais aussi trouver un chef de métier,
un passionné, pour pouvoir me concentrer sur le développement du restaurant à proprement parler et me rapprocher de mon métier premier. » Au rang de ses autres ambitions, celle de proposer un burger le plus local possible.

Emilie Jafrate

À La Manufacture Royale
Parc de Wesserling – Ecomusée Textile
24, rue du Parc, Husseren-Wesserling
03 67 26 63 86
À La Manufacture Royale


Informations sur l'auteur :

picto_periscope

Le Périscope

Catégories associées :

Actualités Le Journal Restauration