Quelle est la différence entre les “Amap” et la “Ruche qui dit oui” ?

Selon Lionel L’Haridon, ce qui fait la différence entre les deux concepts en bio, c’est le contrat d’engagement qui lie les clients à leur réseau de distribution.

Unknown-1

Il explique : « Les clients de Rhénamap sont davantage des consom’acteurs que pour ”la Ruche qui dit oui”. Il y a une notion d’engagement fort au sein des “Amap” puisqu’on ne fonctionne pas au poids mais à la quantité de production, à la saisonnalité des produits et sur un abonnement à l’année. Tandis que “La Ruche” propose un choix plus varié et flexible. Elle est complémentaire au réseau des Amap dans le sens où les clients de la Ruche souhaitent consommer autrement, mais ne sont pas encore prêt à assumer un contrat solidaire; ils commandent au coup par coup.» A savoir : les produits de “La Ruche” se commandent sur internet, ce qui est très pratique et permet aux producteurs de faire varier l’offre se semaine en semaine.

Unknown-2

La flexibilité et l’offre plus diversifiée de “La Ruche qui dit oui” se payent, étant donné sa logistique (un vendeur rémunéré et membre du réseau). En effet, la plateforme d’achat prélève 20% du Chiffre d’affaires des producteurs contre 2% de cotisations pour les Amap. La Ruche fonctionne avec un nombre “illimité” de personnes, alors que les Amap cultivent un réseau.

Réseau

Amap

La Ruche qui dit oui

Concept

Contrat solidaire et notion d’engagement entre les producteurs et les consom’acteurs.

Consommer sain et local sans contrat, flexibilité.

Offre

Respect de la saisonnalité des produits

Les clients dépendent de l’offre du producteur en quantité et en variétés.

Offre diversifiée et flexible, apparition de nouveaux producteurs en cours de récolte.

Respect de la saisonnalité des produits.

Abonnement

Engagement sur récolte.

Commande et achat d’un panier personnalisé sur internet.

Cotisations des producteurs

2% du C.A.

20% du C.A.

Sarah Meliani


Informations sur l'auteur :

PORTRAIT BEA

Béatrice Fauroux

Fondatrice et rédactrice en chef

Catégorie associée :

Circuit court Le Journal

Articles qui devraient vous intéresser

Electricité : un secteur plein de ressources Les entreprises travaillant dans le secteur de l’électricité sont nombreuses et leurs domaines de compétences et d’applications larges. Elles ont en c...
5ème génération en vue pour les Confitures d’Alsace, Beyer Philippe Beyer a reçu Le Périscope entre la période mirabelles (500.000 pots de confitures fabriqués en 3 semaines) et la courte saison des quetsches....
Mer Rouge : micro-crèches associatives Les micro-crèches de la Mer Rouge créées par l’ASAME peuvent accueillir jusqu’à 20 enfants simultanément dès cette mi-septembre, une solution pratique...
Portes ouvertes chez Nidal Matériels pour la filière bois-énergie et les déchets verts Les Portes Ouvertes Nidal auront lieu les 16 et 17 Novembre 2012 au siège de Nidal à Rixh...